Prostalgène : Evaluation, Avis, Critiques, Conseils et Temoignages.

Prostalgène : Evaluation, Avis, Critiques, Conseils et Temoignages.

prostatique.
La plupart du temps après un examen et la constatation d’une prostatite, un traitement de deux à quatre semaines d’antibiotiques est prescrit et montre rapidement des résultats car le médicament agit à l’intérieur de la prostate.
Le traitement empirique repose sur une dose prostatite sans bacterie
unique de ceftriaxone 500 mg intramusculaire associée à une dose unique d’azithromycine 1 g per os. 26 En cas de non-réponse, le patient peut être traité empiriquement par métronidazole et azithromycine dans l’hypothèse d’une infection à T. vaginalis ou M. genitalium.
Il prostatite sterilité
faut également toujours garder à l’esprit les germes à transmission sexuelle (N.. gonorrhoeae, C. trachomatis, M. genitalium, T. vaginalis et U. urealyticum).
Je suis enchantée de ce constat et suis heureuse de t’en faire part; les médecins ont fait suivre mes pipettes de sang dans un laboratoire en Allemagne pour une suite de tests, dont les résultats me seront communiqués d’ici une dizaine de jours, on verra…
: L’indice d’une mémoire d’infection dans le sang est en augmentation; par contre l’indice qui indique qu’il prostatite symbolique
y a une infection dans le sang a nettement diminué (de 4,128 la 1ère prise de sang, ca a passé à 1,28).
Décembre 2010 mon. médecin de famille m’annonce un cancer poumon inopérable il me donne 6 mois a vivre, après 2 à 3 jours d’hésitation je décide de suivre les conseils de mon naturopathe de famille.
J’ai continué de prendre

  • prostatite ou infection urinaire
  • prostatite ou cancer
  • prostatite ou cystite
  • prostatite ou nerf pudendal

prostatite chronique symptome

prostatite chronique symptome

groddeck a parlé duça avant freud
considéré comme psychanalyste par freud, groddeck, précurseur,  avait une vision plus souple, plus simple du “ça” (das es)
mécanismes 
psychocorporels
rien ne dit si cette mémoire à long terme (mlt) est seulement neuronale ou également corporelle (à travers les somatisations)
il est certain que le corps en porte les traces
le mot « mental » vient de la racine latine men/mon (idée de penser)
le verbe monere (faire penser, avertir), qui indique bienl’idée de « mémoire », a donné « monument »
d’ailleurs certains monuments sont même parfois appelés « mémorial »
il est évident qu’il ne s’agit pas là de neurones, mais de « ce qui rappelle »
en quoi un monument serait une mémoire et une somatisation ne le serait pas ? c’est une façon comme une autre de stocker l’information
il semble donc évident que le neurone ne soit pas la seule possibilité de stockage de l’information et que nous ayons aussi une sorte de« mémorial corporel »
les thérapies psychocorporelles s’occupent particulièrement de cet aspect
les thérapies psychocorporelles s’occupent particulièrement des accès à la mémoire par le corps
il y s’agit probablement d’un des aspects de la mémoire à long terme (mlt) citée plus haut
dans cette mémoire profonde, se trouvent aussi bien le « noyau du vivant » (personnalité primaire ou « première », qui est la personne elle-même, l’être là, le dasein), que la personnalité secondaire (persona de jung) développée au cours de la vie en fonction des difficultés, afin de faire face à l’environnement1
cette persona « personnalité secondaire », est en fait l’ensemble des stratégies développées par une personne, pour faire face aux expériences de la vie
elle se cristallise en une sorte d’armure tissulaire
wilhem reich2, tenant une place de première importance dans le premier mouvement psychanalytique, montre lerapport entre le refoulement psychique décrit par freud et l’incrustation musculaire des névroses
un peu plus tard, gerda boysen, psychologue etphysiothérapeute, décrira comment une personne incarne sa névrose au plus profond de son corps, à chaque fois que ses mécanismes naturels d’auto guérison des blessures psychiques ne peut être spontanément opérant
la mémoire corporelle joue donc ici un rôle majeur dans l’investigation d’un psychothérapeute bio-énergéticien
les actions thérapeutiques passeront par des actions de mouvements et de respiration afin de libérer ces incrustations
1 nous remarquerons que le mot “personnalité” (personna : masque) ne convient donc pas pour désigner cette part de l’individu profond, ce “noyau du vivant”, mais convient bien pour désigner la personnalité secondaire, qui elle est superficielle
2 wilhem reich: psychiatre psychanalyste autrichien qui élabora une technique de relaxation musculaire et d’expression émotionnelle bioénergétique
son disciple, le dr alexander lowen, psychanalyste psychothérapeute américain, en fit une adaptation sous le nom de « thérapie bio-énergétique »
dans le psychocorporel, il est pointé que la circulation du flux émotionnel est en étroite relation avec la circulation des flux organiques
dans la thérapie psycho corporelle biodynamique, le flux considéréest un flux de bio-énergie qui est sensé circuler librement pour vitaliser les tissus
en cas de blocage de cette circulation, le corps est affecté jusqu’au plus profond des cellules
l’influence de cette circulation s’exprime aussi au niveau du péristaltisme intestinal qui est un point central d’accumulation des flux émotionnels bloqués (psycho péristaltisme)
c’est sans doute à cela qu’on fait allusion, quand on dit instinctivement d’un ressenti émotionnel que « c’est viscéral » (une forme de psychologie populaire, évoquée plus haut chez jérôme bruner, dans le cognitivisme)
les praticiens y parlent de « cycles émotionnels » qui, quand ils sont réalisés complètement ne laissent pas de traces néfastes
par contreils peuvent s’être stoppés en cours d’accomplissement et laisser des cuirasses, des blocages, des « citernes » émotionnelles
il y s’agit, comme pour la libido, d’une énergie
on remarquera le lien entre les mots émotion et mouvement : emouvoir est construit à partir de e puis mouvoir et signifie « mettre en mouvement »
c’était le sens strict du mot émouvoir jusqu’au xviie siècle
emotion a signifié strictement « mouvement » au xvie siècle
pour terminer ces cycles émotionnels inachevés, une première approche par le massage peut être envisagée pour ensuite inviter le patient à explorer ses ressentis internes (stimulis de l’intérieur), afin de les laisser s’exprimer
il contacte ainsi son« noyau du vivant » qui faisait pression pour être reconnu (une forme de pulsion de vie comme en maïeusthésie)
a partir du corps, un accès

prostatite medscape

prostatite chronique traitement naturel

prostatite chronique traitement naturel

prostatite medicina cinese

prostatite medscape